Gérard BAUTMANS vous offre régulièrement un extrait de son dernier livre intitulé “Si j’avais su tout ça à 20 ans !”, sorti en juin 2018.

Il vous fait partager ses expériences de vie qui l’ont conduit à découvrir une nouvelle façon de vivre en accord avec son for intérieur.    À travers ce livre dont la forme épurée se veut d’être accessible à tout un chacun, cet humaniste passionné cherche à transmettre ses découvertes au plus grand nombre et faire prendre conscience qu’il est inutile de chercher le bonheur à l’extérieur mais d’aller à sa rencontre dans un endroit improbable pour beaucoup : à l’intérieur de nous-même.

LES RELIGIONS

Les grands maîtres ont laissé à l’humanité une ligne de conduite, un enseignement pour apprendre aux hommes ce qu’est l’amour et comment le manifester sur terre. Le mot religion vient du latin « religare » voulant dire relier. Les hommes ont créé les religions qui avaient pour but de tisser un fil entre le Ciel et la Terre, entre la Source et l’homme.

À travers toutes les religions, Dieu sait se montrer présent à la manière dont chacun peut le recevoir, selon sa culture. Certains vénèrent la nature, le soleil, la lune, les étoiles, le vent, la pluie et les animaux. D’autres se référent à des cultes, des enseignements prônant pour la plupart la sagesse, la tolérance et la paix. Chaque être est libre de trouver la direction, la voie qui lui convient. En revanche, les déviations des inté- grismes et du fanatisme sont l’expression de l’effet pervers du pouvoir et de la domination de l’homme sur l’homme.

Le choix de notre direction fait partie de notre intimité avec Dieu et devrait rester confidentiel, car seule compte notre qualité d’être, ce que nous manifestons, la façon dont nous menons notre vie et dont nous nous comportons concrètement, au quotidien. Les signes d’appartenances parfois ostentatoires, de quelque religion qu’il s’agisse, me semblent parfaitement inappropriés et déplacés.

Alors, me direz-vous, pourquoi, depuis toujours, les religions, censées être les ambassadrices de l’amour inconditionnel, ont- elles répandu la haine et la mort par les crimes, les massacres et les guerres ?

Parce que les hommes se sont servis des religions comme d’un levier de pouvoir. Ils les ont façonnées à leur image, cachant parfois ou déviant les précieux enseignements pour en faire des instruments de morale et de manipulation répandant la peur, la culpabilité et la soumission. Cependant, pouvaient- ils aussi révéler l’existence de notre part divine créatrice aux hommes à la conscience limitée de l’époque ? Où se plaçait leur véritable intention dans l’ego ou dans le cœur ? La réponse est simple, je vous laisse le soin de la formuler vous-même.                                                                                                                                                                                            Pourtant, Dieu n’a pas besoin de défenseur. À quoi bon se le disputer puisqu’il est Un pour tous ; et nous, sommes-nous tous pour Un ? Les religions enfermées dans leurs dogmes et leurs hiérarchies limitent et dévient l’Intelligence primordiale.

Un jour, toutes disparaîtront et renaîtront en un seul élan de conscience universelle du divin en chacun d’entre nous.

 

11 Shares